• La journée du 23/06/2012 par les Cm2 D

    Aujourd'hui, c'était le dernier jour. Tout le monde est content de revoir bientôt la famille et les copains. Comme tous les matins, on prend un plateau, une cuillère et un couteau pour le petit-déjeuner. On choisit ce qu'on veut manger. Il y a toujours des croissants, des céréales (mais je n'en prends jamais) du pain, du miel, de la nutella, du fromage, de la confiture, des yaourts. Avec le plateau, on s'installe puis on mange. Malek El Roz

    Comme tous les jours, pour nous déplacer, nous avons pris le métro. Parfois, il y a beaucoup de monde et parfois non. Pour rentrer, Miss Baddoura nous distribuait des tickets. On faisait passer le ticket dans une machine pour le composter. Il y avait des gens qui sautaient au-dessus du tourniquet car il ne veulent pas acheter de tickets. Dans le métro, pour se protéger des pickpockets, on mettait notre sac à dos sur le ventre. Nous avons vu des pickpockets qui se sont faits arrêter par des policiers. Mais, nous, on a fait très attention. Mounif Jaafar

    On a visité, aujourd'hui, en premier, le tombeau de Napoléon, à l'hôtel des Invalides. Le tombeau est dans une crypte. Il est haut et large. On a fait une fiche sur le tombeau de Napoléon et sur son frère, Joseph Napoléon. Autour du tombeau, étaient écrits des noms de batailles comme Austerlitz et Iéna. Après le tombeau, on a visité le musée de l'armée. Karim Al Ghaly

    Aprsè avoir visité les Invalides, je me suis dit qu'on allait manger de la nourriture qui ne me plairait pas comme au Flam's, un restaurant où l'on a mangé il y a quelques jours. En fait, j'ai vu les autres manger. ça semblait délicieux. Je me suis assis. J'ai attendu les plats avec impatience. Les plats sont arrivés. J'ai goûté et c'était bon. J'ai mangé mes pates, mon poulet et la moitié du poulet de Nouhad. C'était une bonne journée. Hedi Ben Cheikh

    Après le repas, nous sommes montés sur un mont qui s'appelle Montmartre. La guide nous a parlé de plein de choses sur le quartier. Nous avons vu le Sacré-Coeur. De là-bas, on voyait une grande partie de Paris. Nous sommes ensuite descendus. Nous avons vu une petite maison spéciale qui s'appelait "Le lapin Agile" et qui est aujourd'hui un cabaret. Majd Osseiran

    La guide nous a raconté une histoire sur un homme qui traversait les murs. Cet homme a réussi à se débarasser de son patron qui est devenu fou. Il a utilisé son pouvoir pour voir son amoureuse en secret sans que le mari de la femme le sache. Mais, une fois, il a eu mal à la tête. Alors, il a pris un médicament (comme un Panadol). Le médicament a affaibli son pouvoir. Résultat : il est resté coincé dans le mur de la chambre de son amoureuse. Nouhad Es-Saïd

    Avant de rentrer à la résidence, les profs ont accepté de nous emmener à Carrefour, où nous avons acheté des jeux vidéos pour les garçons et des habits pour les filles. Et c'est ainsi que se terminent la dernière sortie à Paris et l'argent de poche qui a été donné par les parents. Devant Carrefour, on a vu un marché. Les marchands vendaient et rangeaient leurs marchandises. Ziad El Solh

    Pendant que les autres étaient chez Carrefour, moi, j'ai rangé ma valise. Je ne suis pas parti avec eux car j'avais déjà tout dépensé pour faire des cadeaux à ma famille. ça m'a fait du bien d'être seul. J'ai pu me détendre et me défouler. C'était un peu difficile de partager la chambre parce que les autres ne se réveillaient pas quand il le fallait. Quand les autres groupes sont revenus de chez Carrefour, mon copain, Ziad, et moi avons regardé un film d'horreur. ça nous a fait plus rire que peur car on a vu des pieds coupés et des squelettes dissous avec de l'acide. Charbel Amer Sfeir

    Après Carrefour, on est retourné à la résidence mais on a eu du mal à passer entre les gens et à bien faire attention à nos poches car c'était le soir (mais c'était éclairé... d'ailleurs la lumière dure très longtemps le soir) et il y avait beaucoup de monde sur le trottoir. Quand on est arrivé, moi, je suis descendu tout de suite à la cantine car je n'avais rien à mettre dans la chambre. Le dîner a été bon (première fois !). J'ai mangé du filet et de la semoule avec de la sauce curry. Quand j'ai terminé de manger, j'ai attendu M. Hild pour qu'il nous ouvre la porte de la chambre. Puis, j'ai rangé mes affaires pour rentrer à Beyrouth, dans notre ville natale... et puis aussi parce qu'on voulait regarder la télé pour admirer la défaite des français au football (Espagne contre France). Nouhad s'est assis sur ma valise pour que je puisse la fermer. Maintenant, j'ai juste laissé un petit trou pour y mettre mon pyjama. Mahmoud Mardini

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :